Le faux départ de l’Ipad 3

On s’attendait, comme pour chaque nouvelle sortie de chez Apple, à une effervescence spectaculaire dans les magasins des grandes capitales mondiales pour la sortie de l’Ipad 3 mais il semble qu’à ce jour, le ras de marée « trendy » ait pris un léger retard.  Il est vrai qu’Apple nous avait habitué à des hordes de fans de la première heure prêts à camper devant les vitrines des Apple Store pour avoir le privilège de tester grandeur nature les nouveautés de la marque.

De nombreux spécialistes du Marketing et du high tech voient en effet la troisième version de la tablette numérique made by Apple comme un produit sans réelle évolution technologique notable.

Il faut dire que les pros du Marteking de la marque à la pomme n’ont pas fait preuve de beaucoup d’imagination en présentant leur nouveau bébé sous le nom on ne peut plus commun de « Nouvel Ipad ».

Si l’imagination n’était pas au rendez-vous au niveau de la dénomination de celui qu’on appelle aussi l’Ipad 3, qu’en est-il au niveau technique et technologique ? Parce que les questions que nous sommes bien nombreux à nous poser sont toutes simples mais pleines d’enjeux : Les prouesses technologiques sont-elles au rendez-vous ? Est-ce que cela vaut véritablement la peine d’ « upgrader » pour l’Ipad3 ?

Le pour :

  • Une image de meilleure qualité. L’ IPad 3 possède un écran d’un résolution de 2048 x 1536 pixels en 264 ppi.
  • L’appareil photo. Ayant tiré les leçons de la mauvaise qualité photo et vidéo de la version 2, les ingénieurs de chez Apple ont fait un effort de ce côté, pour la version 3, avec une résolution de 5 millions de pixels.
  • Le module vidéo qui permet de filmer en HD.
  • La puissance. L’Ipad 3 intègre un processeur A5X qui possède quatre cœurs, pour une meilleure fluidité.
  • Une autonomie pouvant aller jusqu’à 10 heures
  • Le prix d’entrée de gamme qui n’a pas bougé. Il est toujours à 489€.

Le contre :

  • La compatibilité 4G (qui devrait être un point positif mais pour le moment, cette technologie n’est utilisable que sur le sol nord Américain).
  • Les tarifs dès qu’on s’écarte du modèle de base et qui peuvent monter jusqu’à 814€.
  • Le poids. L’Ipad 3 est plus lourd que son prédécesseur.

A voir donc d’ici les prochains jours comment se positionnent les ventes de l’Ipad 3. Elles ont d’ailleurs été programmées en même temps, et pour la première fois,  sur plusieurs grands marchés : L’Australie, Le Japon, Singapour, La France, l’ Allemagne, la Suisse, le Royaume-Uni, les Etats-Unis,  le Canada et Hong Kong.

Si la marque à la pomme reste le leader sur le marché des tablettes numériques, Apple prend aussi au sérieux les avancées de la concurrence, et notamment celles de Samsung. La marque Coréenne talonne Apple. Mais cette « guerre » des tablettes numériques ne pourra que satisfaire le consommateur final qui bénéficie alors des meilleures technologies du moment !

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 7.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Le faux départ de l’Ipad 3, 7.0 out of 10 based on 3 ratings
You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You might also likeclose